Begonia : En quête d’équilibre

 In Ambassadors, Everywhere Life Takes Me, Life is a Boot

Dans la vie, tout est question d’équilibre — une réalité qu’a toujours cherché à atteindre Alexa Dirks, que l’on connaît sous le nom de Begonia. Sa musique oscille entre un côté sombre, sérieux, même un peu rébarbatif, et un autre côté tout à l’opposé, où elle se transforme en une fleur, à la fois douce, élégante et délicate.

Comme on peut le lire sur son site Web :

La plante essaie d’harmoniser ses deux pôles, produisant une gamme de variétés reflétant tantôt sa nature plus fragile, tantôt son caractère plus farouche.

C’est ce type d’équilibre que vise Alexa chaque jour de sa vie. Le fait de débuter dans l’industrie de la musique à un si jeune âge s’est avéré une bénédiction. « Je ne connaissais pas la peur », nous confie-t-elle. Il y eut toujours quelques doutes quant à la possibilité de mener une carrière dans un domaine qu’elle aimait, mais elle fonçait devant, en essayant de ne pas trop s’inquiéter à propos de l’avenir. Heureusement, tout a bien fonctionné. « Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas eu d’embûches en chemin – et il continuera d’en avoir ».

Née et élevée à Winnipeg, au Manitoba, Alexa souligne que sa première tournée officielle, à l’âge de dix-neuf ans, a été une étape charnière dans sa carrière. Auparavant, elle jouait dans des écoles secondaires le week-end, mais en solo, et elle n’interprétait pas ses propres chansons. Elle et ses musiciens sont descendus en Californie dans un véhicule multi-usage sans climatisation, au beau milieu de l’été. Ils devaient s’arrêter dans des haltes routières pour y profiter d’un peu de fraîcheur avant de retourner affronter l’intense chaleur. Malgré la sueur et l’inconfort, « ce fut toute une aventure et j’ai alors compris que c’était exactement ce que je voulais faire ».

S’inspirant de sa propre vie et des personnes autour d’elle, Alexa aime à raconter des histoires basées sur du vécu, qui touchent les gens. Elle encourage les artistes à jouer un peu partout et à chanter leurs chansons aussi souvent que possible. Pour elle, « c’est un bon moyen de prendre des risques musicalement, de rencontrer des gens qui ont les mêmes intérêts et de trouver son identité en tant qu’artiste ». Elle se souvient de s’être plongée dans tout ce qui était musique, ce qui lui a permis de bâtir sa confiance et de découvrir sa voix.

Si elle n’était pas chanteuse, Alexa se verrait très bien travailler en musique, mais derrière la scène. À encourager les autres artistes et à écrire des chansons. Sinon, elle retournerait à ses activités de soins de répit et de soins personnels, un domaine qui la passionnait avant d’être emportée par la musique.

Arborant sa première paire de Blundstone, Alexa est enchantée de ses nouvelles bottes et les porte de façon régulière. « Je suis contente de pouvoir les étrenner ». Car elle sait très bien qu’après un an, ses bottes auront leurs propres histoires à raconter. Pour l’instant, « elles attendent tout simplement que je les “casse” ».

Comme tous ceux qui portent des Blundstone, Alexa passe ses temps libres en compagnie de sa famille et ses amis, à regarder la télé, à écouter de la musique, à se reposer et à se préparer de bonnes bouffes. Pour Alexa, la communauté compte par-dessus tout ; tant dans sa carrière que dans sa vie privée, elle tient à rester proche des gens qui sont importants pour elle. Il nous fera plaisir de l’accompagner dans ses prochaines aventures musicales, peu importe où ses pas la conduiront.

Écoutez Begonia en accédant dès maintenant au Palmarès Blundstone 2017 !

Recommended Posts

Leave a Comment

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search