Palmarès Blundstone 2017 : une odyssée musicale pancanadienne

 In Everywhere Life Takes Me, Life is a Boot

Il y a deux ans, Pat LePoidevin travaillait au magasin Australian Boot Company sur Queen Street Ouest à Toronto lorsqu’il eut une idée. Étant actif sur la scène musicale indépendante canadienne, il savait ce que les musiciens désirent par-dessus tout : se faire entendre par le plus de monde possible. Et le passage du vinyle et du CD à la diffusion numérique en continu avait offert aux amateurs de musique plein de nouvelles façons de découvrir de nouveaux talents — peu importe où ils se trouvent.

« En me promenant dans Toronto, je ramassais des listes musicales sous forme de cartes numériques à télécharger dans les cafés et les bars à travers la ville », souligne-t-il. Sachant que les gens chez Blundstone Canada s’intéressent aux projets créatifs dans les collectivités, je me suis dit qu’ils aimeraient l’idée de créer un palmarès musical Blundstone. Ce type de promotion croisée permet à Blundstone Canada d’appuyer les artistes et les groupes qui travaillent si fort d’un bout à l’autre du pays. »

Il se mit au travail et, peu de temps après, les clients qui venaient acheter une paire de Blundstone aux magasins Australian Boot Company de Toronto et de Vancouver recevaient une carte leur permettant de télécharger des pièces musicales de jeunes artistes canadiens à découvrir. « La réaction du public fut très positive, commente Pat. Les gens étaient surpris quand ils recevaient leur nouvelle paire de bottes. Tandis que les artistes étaient ravis qu’une marque nationale leur offre cette vitrine, qui leur permettait de partager leur musique avec un plus vaste auditoire. Ce type d’initiative produit des résultats positifs pour tout le monde. »

Ainsi, quand est venu le temps de rafraîchir notre palmarès

Pat est ouvert à tous les styles de musique et il a conçu un véritable voyage musical canadien, comportant des artistes de chaque province et territoire. Et le palmarès Blundstone qui démarre cette semaine deviendra par la suite un événement annuel.

« Nous recherchions des musiciens canadiens qui sont actifs sur scène et dans divers festivals — des artistes et des groupes qui possèdent un son “spécial” et qui sont encore inconnus du grand public », de conclure Pat.

Le palmarès Blundstone 2017 propose des pièces à la fois variées, excitantes et inspirantes, provenant de musiciens, de solistes et de groupes émergents. Explorez le Canada d’un bout à l’autre, ou promenez-vous d’un endroit à un autre ou encore d’un style musical à un autre.

Voici vos guides dans cette odyssée musicale pancanadienne.

Yukon
Rob Dickson — « Try Again »

Dans un style autobiographique, Rob Dickson, de Whitehorse, se démarque grâce à un son à la fois sobre et organique, offrant une véritable réflection sur la condition humaine et le passage du temps à mesure que nous grandissons.

Territoires du Nord-Ouest
Digawolf — « Great Northern Man »

Digawolf est un groupe de Yellowknife salué par la critique, qui s’exprime aussi bien dans la langue Tlicho qu’en anglais ; cette formation de rock alternatif unique alliant modernité et tradition redéfinit la musique aborigène au grand plaisir de ses nombreux fans.

Nunavut
The Jerry Cans — « Northern Lights »

Concoctant un métissage exceptionnel composé d’alt-country Inuktitut, de chant guttural et de reggae, les Jerry Cans brillent comme des étoiles du Nord. S’exprimant souvent en langue Inuktitut, les Jerry Cans sont des défenseurs passionnés de leur culture, de leur héritage et du développement de leur communauté d’Iqaluit.

Colombie-Britannique
Desirée Dawson — « Without Your Love »

« Moi, ce qui m’allume, ce sont les émotions ! » raconte Desirée Dawson, de Vancouver. J’aime étudier les gens et les lieux, vivre de nouvelles expériences, puis écrire à propos de ce que je vis. » Quand elle ne joue pas de son ukulele, du piano, ou qu’elle ne chante pas, elle pratique le yoga ou enseigne le yoga au son de musiciens jouant « live » !

Alberta
The Royal Foundry — « All We Have »

The Royal Foundry est né du mariage entre Bethany Schumacher et Jared Salte. Ce qui fut d’abord un duo folk s’est rapidement transformé en un puissant ensemble alt-pop et cette chanson a profité d’une vitrine internationale via le concours John Lennon Songwriting Competition et l’émission Rookie Blue du réseau ABC.

Royal Foundry fêtera les 25 ans de Blundstone au magasin Gravity Pope de Calgary.

Saskatchewan
Megan Nash av. Bears in Hazenmore — « Wait »

Native d’une région rurale de la Saskatchewan, Megan tire son inspiration de récentes expériences qui ont changé sa vie, tout en explorant de nouveaux paysages sonores aux dimensions épiques. Elle est d’avis que le fait d’avoir grandi sur une ferme l’aide à garder un sain équilibre entre travail et style de vie, qui correspond bien à son statut de musicienne indépendante. Sa musique reflète toute l’étendue de ses talents d’auteure-compositrice bien ancrée dans ses racines, de chanteuse et de productrice. Rendue à un point culminant de son parcours musical, elle s’apprête maintenant à aborder un tout nouveau chapitre.

Manitoba
Begonia — « Juniper »

Begonia (Alexa Dirks) possède un timbre de voix qui rappelle l’âge d’or du soul, mais avec une délicatesse et un ton intimiste qui se condensent dans un son oscillant entre l’hymne revendicateur et l’intensité dansante du breakbeat. Ses confidences sont livrées dans un style résolument personnel et original.

Ontario
Partner — « Comfort Zone »

Partner est le fruit de la relation entre Josée Caron et Lucy Niles, deux artistes lesbiennes qui ont grandi dans de petites villes canadiennes. Avec des paroles parfois gauches et déjantées associées à de puissants riffs, les chansons de Partner ont quelque chose d’un peu paradoxal… mais qui est absolument irrésistible.

Québec
KROY — « Monstrosity »

KROY est l’alter-ego de Camille Poliquin, qui est née et a grandi à Montréal. Cette auteure-compositrice et interprète tire ses influences du hip-hop et de la pop moderne, et son univers musical propose un captivant amalgame de rythmes hypnotiques flottant sur des vagues de synthés analogues.

Nouveau-Brunswick
Tomato/Tomato — « Ain’t Dead Yet »

John et Lisa McLaggan concoctent des chansons drôles et spirituelles inspirées du folk traditionnel, du bluegrass, du blues et du swing — le tout enrobé dans un emballage tout à fait original. Des harmonies parfaitement ciselées, une guitare comme dans le bon vieux temps et les percussions entraînantes de Lisa créent un son à nul autre pareil.

Nouvelle-Écosse
Port Cities — « Back to the Bottom »

Issu d’une collaboration entre les auteurs compositeurs néo-écossais renommés Carleton Stone, Dylan Guthro et Breagh McKinnon, le groupe Port Cities livre des textes crus et directs, soutenus par de superbes harmonies à trois voix incorporant des teintes de country, de rock, de folk, de R&B et de pop.

Île-du-Prince-Édouard
Sorrey — « Slow Chunk »

Irrésistiblement douce et rêveuse, la musique du groupe indie-pop Sorrey de Charlottetown se compose de couches successives de synthétiseurs analogues, de guitares acoustiques et de boîtes à rythme vintage dans le plus pur style des années 80 — créant un son très distinctif, à la fois élégant et contemporain. Les textes hautement personnels de la chanteuse et guitariste Emilee Sorrey sont une fenêtre ouverte sur son âme.

Terre-Neuve
Kat McLevey — « The Great Unweight »

Cette jeune artiste fait preuve d’une aisance et d’une sensibilité remarquables pour son âge ; sa palette musicale à la fois simple et sophistiquée, dense et toujours bien contrôlée, est de celles que l’on n’oublie jamais.

Restez à l’écoute pour en savoir encore plus sur ces remarquables artistes dans nos prochains messages.

Obtenez ici votre copie du Palmarès Blundstone 2017 !

Recent Posts

Leave a Comment

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search