La botte qu’on voit partout : pourquoi les Blundstone sont-elles aussi populaires ?

 In Word of Foot

Le Canada est parmi les 3 premiers pays du monde au niveau des ventes, et c’est dans les provinces côtières qu’on en vend le plus

Imaginez ceci : en sortant d’une fête, vous réalisez que vos bottes ont disparu — parce que toutes les bottes qui s’y trouvent se ressemblent et que quelqu’un est parti avec les vôtres par erreur.

Ça semble être une situation assez commune à travers le pays, tout ça à cause de la popularité des Blundstone — ces bottes à hauteur de cheville avec bandes élastiques et qui s’enfilent si bien.

« Si vous les enlevez, prenez un marqueur permanent et écrivez vos initiales à l’intérieur », recommande Jameila Ali, de la boutique First Western

Les bottes ne sont pas nouvelles ; elles sont d’abord apparues en 1870 en Australie, où le siège social de l’entreprise se trouve toujours aujourd’hui, et on en vend maintenant dans plus de 50 pays. Ces dernières cinq années, les Blundstone ont connu un essor extraordinaire au Canada, malgré le fait qu’elles se vendent plus de 200 $ la paire pour adulte.

« Vous allez en trouver empilées les unes sur les autres dans à peu près chaque véranda dans notre coin, surtout celles de couleur brun rustique », souligne Jameila Ali, qui s’occupe du marketing et de l’inventaire à la boutique First Western de Saint-Jean de Terre-Neuve, l’une des premières à vendre des Blundstone au Canada.

« Je le dis à tout le monde, si vous les enlevez, prenez un marqueur permanent et écrivez vos initiales à l’intérieur. »

Ali conseille à ceux qui portent des Blundstone de faire bien attention pour ne pas les perdre par mégarde.

« Ils vont dans des fêtes, tout le monde porte les mêmes bottes, puis ils arrivent le lundi matin et nous disent : “J’ai perdu une botte” ou “J’en ai une de pointure 9 et une autre de pointure 8, qu’est-ce que je fais ?”, raconte-t-elle.

Ils doivent en acheter une nouvelle paire. C’est très fréquent aujourd’hui parce que tout le monde en porte. »

Pourquoi sont-elles si populaires ?

Les Blundstone font fureur à cause des célébrités cool — comme Ellen Page et David Beckham — qui ont été vues Blundstone aux pieds.

Mais l’entreprise dit que ce sont le confort, la qualité de fabrication et le fait qu’elles conviennent si bien au climat canadien qui ont persuadé les consommateurs, et le bouche à oreille a donné un bon coup de main à la marque.

Les ventes grimpent en flèche

Tim Stacey, président et chef de la direction de Blundstone Canada, n’a pu nous fournir des chiffres précis mais il a confié à CBC News que le Canada est parmi les trois meilleurs vendeurs dans le monde, et qu’ils offrent la plus grande sélection de modèles et de couleurs à l’extérieur de l’Australie.

Les ventes sont particulièrement élevées près des côtes, a-t-il ajouté, surtout à Saint-Jean de Terre-Neuve et Halifax, où les chiffres « dépassent toutes attentes ».

En fait, le volume de ventes était si impressionnant que ça a semé un doute au siège social de Blundstone, raconte Tim Stacey, ce qui a incité l’entreprise à revérifier ses chiffres de ventes.

Les bottes sont très populaires chez les jeunes femmes, de préciser M. Stacey, en ajoutant que les Blundstone sont du type « du berceau au tombeau » et qu’elles plaisent à tous les groupes d’âge.

Quelle qu’en soit la raison, ils vendent des tonnes de bottes à la boutique First Western. Ali nous disait que la plus récente commande du magasin incluait 408 paires de Blundstone, et que près des trois-quarts étaient vendues avant même de rejoindre les étagères.

En décembre 2016 seulement, a poursuivi Ali, la boutique a vendu presque 300 paires, uniquement de son modèle le plus populaire, la Blundstone 585 en brun rustique.

Jamais passées de mode

Ed Grace travaille chez First Western depuis 18 ans et il dit que les Blundstone sont devenues son meilleur vendeur.

Et Ed est très sérieux à propos des Blundstone : il en possède pas moins de cinq paires.

Bien que les bottes atteignent des sommets de popularité en moment, Ed Grace est d’avis qu’une botte classique, de qualité, ne passera jamais de mode.

« Le côté tendance pourra s’effacer avec le temps mais le confort, lui, est intemporel », précise M. Grace.

« On en voit plusieurs maintenant qui sont des clients réguliers, et qui en possèdent plus d’une paire. Cette chaussure peut vraiment créer une dépendance. »

Et ce ne sont pas seulement des adultes qui les achètent pour eux-mêmes.

L’attrait qu’elles exercent a mené à l’apparition des « familles Blundstone », raconte Ali, où les enfants, les parents et les grand-parents les portent fièrement.

« On voit des parents avec, disons quatre enfants, et chacun porte un modèle différent, mais ils en ont tous, » souligne Ali.

« À chaque Noël, ils nous disent : mon frère en porte ou mon fils en porte, mon mari en porte, et maintenant, on en porte tous ! »

Lire L’article Original…

Recent Posts

Leave a Comment

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search