Brittany King : Vivre sa vie comme une aventure

 In Life is a Boot

Quand on lui demande si elle a un conseil à donner aux jeunes femmes, Brittany King répond : « Plongez dans l’inconnu et faites-vous confiance. » C’est avec ce genre d’attitude que la personnalité de la radio originaire de Victoria, C.-B., a entamé son voyage à moto — et en solo — à travers le Canada l’été dernier. « C’est quand on ne sait pas à quoi s’attendre qu’on forme son caractère et qu’on a le plus de plaisir ».

L’aventure, selon la plupart des définitions, implique des éléments de risque et d’incertitude. Alors le premier pas est toujours courageux.

Pour Brittany, ça voulait dire de grimper sur une moto pour la première fois. Elle a commencé par être passagère sur la moto de son copain, une Harley-Davidson Softail Springer, mais quand il lui a suggéré d’apprendre à la conduire elle-même, elle a hésité. « Je suis juste une fille. Je ne peux pas conduite une moto ». Du moins c’est ce qu’elle a pensé.

« Je suis contente que cette idée stupide m’ait quitté l’esprit. Tout ce qui est nouveau peut nous paraître difficile, mais ce n’est pas une raison de ne pas l’essayer ; c’est en se mesurant à l’inconnu qu’on peut réaliser de grandes choses. »

Depuis ce temps, elle a participé à des excursions en moto dans dix-huit états, incluant les côtes de l’Oregon, les Rocheuses du Colorado, les « Badlands » du Dakota du Sud, le Grand Lac Salé en Utah, la rive nord d’Hawaï et les vastes régions agricoles du Texas.

« Je pense que les voyages sont parmi les meilleurs moyens pour se découvrir et mettre les choses en perspective, dit Brittany. Ces journées sur la route m’ont bâti ma confiance et mon indépendance. Ma vie s’est enrichie de tellement d’aventures et de camaraderie, et maintenant je me demande constamment : “Quoi d’autre est-ce que je peux découvrir ? Qui d’autre vais-je rencontrer sur la route ?” »

Elle ne part jamais en voyage sans ses plus fidèles amies — ses bottes Blundstone. « Les bottes de motocyclette peuvent être rigides et inconfortables, alors j’aime vraiment la légèreté et la souplesse de mes Blundstone. Quand on me parle de mes bottes, surtout sur la route, je n’arrête pas de les vanter, de dire comment elles sont fantastiques.

« Les Blundstone sont idéales dans toutes sortes de situations et d’environnements, et elles sont aussi belles avec une tenue habillée que quand elles sont usées et tachées d’huile ; comme moi, elles sont toujours prêtes pour une nouvelle aventure. J’aime aussi la marque d’usure que laisse la pédale sur ma botte gauche ; ça me rappelle le chemin parcouru. »

Les excursions de Brittany à travers l’Amérique ont stimulé son goût pour un voyage encore plus ambitieux dans son propre pays, un rêve qu’elle a décidé elle-même de réaliser. Mais elle a hésité pendant des années. Elle se trouvait toujours des raisons de ne pas le faire, jusqu’au moment où elle a compris ce qui la freinait.

« Une fois que je me suis avouée que j’avais peur de faire un si long voyage toute seule, je suis devenue encore plus déterminée à le faire, a-t-elle raconté à la blogueuse torontoise Celina Torrijos. Je pense que, plus longtemps on attend pour faire quelque chose, plus ça tourne dans notre tête et plus on hésite. J’ai décidé que je n’allais pas laisser mon inquiétude ou la crainte de l’inconnu m’empêcher de faire ce que j’avais toujours voulu faire. »

Le 150e anniversaire du Canada lui a offert la parfaite occasion. En trois semaines et demie, elle a traversé le pays d’un océan à l’autre sur sa Harley-Davidson Sportster Iron. « Mon but dans ce périple, c’est de vivre une aventure canadienne épique en moto, a-t-elle écrit, de célébrer et de promouvoir le 150e anniversaire du Canada, et de rencontrer et d’échanger avec des motocyclistes partout au pays, surtout des jeunes femmes comme moi. »

La communauté des motocyclistes a répondu avec enthousiasme et, avant longtemps, elle avait un toit où se loger dans 16 endroits, de la Colombie-Britannique à Terre-Neuve.

Le 29 juillet, elle partit à l’aventure, roulant jusqu’à 800 kilomètres par jour pendant 23 jours, et traversant notre vaste pays d’ouest en est.

Bien que ses fidèles bottes Blundstone auraient été du voyage de toute façon, elles prirent une toute nouvelle signification. Quand elle a d’abord contacté Blundstone Canada pour solliciter leur aide pour ce voyage, elle venait d’apprendre qu’un autre commanditaire potentiel venait de décliner. Nous avons acquiescé, naturellement, et Brittany nous a expliqué par la suite comment le soutien de Blundstone Canada lui avait donné un regain de confiance et d’énergie.

Le voyage lui a aussi fourni l’occasion de découvrir les bottes à embout d’acier approuvées CSA de Blundstone. Quand elle a entendu l’histoire de Mike Scott, qui s’était remis d’un grave accident de motocyclette pour retourner travailler comme pompier, elle a voulu porter les mêmes bottes que lui.

« J’avais déjà porté des bottes à embout d’acier qui étaient lourdes, encombrantes et inconfortables, alors j’hésitais à l’idée de porter de telles bottes tous les jours, » explique Brittany. Mais j’ai le plaisir de vous dire que ce fut tout à fait différent avec mes Blundstone CSA. Elles étaient si légères et confortables, je n’ai même pas senti l’embout d’acier. J’aime aussi le fait qu’elles ressemblent beaucoup aux bottes Blundstone classiques. Elles sont belles, je m’y sens bien et elles m’offrent une protection supplémentaire. »

Comme le moment de partir approchait, Brittany avait certaines réserves. Elle allait être seule avec de purs étrangers, avec qui elle avait échangé dans les réseaux sociaux. Elle ne savait pas à quoi s’attendre en ce qui touche l’hébergement, le voyage, et plusieurs questions lui revenaient à l’esprit. Et si sa moto avait des problèmes ? Quoi s’attendre au point de vue météo ? Qui étaient ces gens si prêts à l’accueillir ?

« J’ai fait mes vérifications et j’ai appris à connaître mes hôtes par téléphone et par courriel. J’ai apporté ma moto chez mon mécanicien pour un entretien complet. Pour ce qui est de la température, c’est hors de mon contrôle. Vient un moment où tu as fait tout ce que tu pouvais faire, il faut ensuite laisser aller les choses en faisant confiance à ton instinct et aux gens autour de toi. C’est ce que j’ai fait. Et j’ai vécu les plus beaux moments de ma vie.

« Je suis fière d’avoir été capable de me placer dans une position vulnérable en restant ouverte à l’aventure avec de nouveaux amis.

« J’ai vécu des moments inoubliables en quittant la sécurité de ma petite bulle, et ça m’a fait penser : “Wow !, c’est ça la vraie vie, c’est ça le vrai bonheur !” Partir à l’aventure peut vous faire découvrir ce que vous voulez vraiment dans la vie, et aussi ce qui vous manque… Ce voyage m’a fait sortir de ma routine et du statu quo. Je ne sais pas ce qui m’attend demain, mais je sais que ce ne sera aucune de ces deux choses ».

Site Web de Brittany King

Quand je me sens vraiment moi-même et que je fais les choses qui me rendent le plus heureuse, comme rouler sur ma moto, je porte mes Blundstone. Ces bottes me permettent d’être qui je suis. J’ai trouvé une marque qui célèbre l’aventure, l’audace, le bonheur de se salir et de se laver… puis de tout recommencer.

Recent Posts

Leave a Comment

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search