Calla Kinglit : gracieuse, éthérée et inspirante

 In Ambassadors, Everywhere Life Takes Me, Life is a Boot

S’inspirant de la magie des grands espaces et puisant dans les méandres de l’expérience humaine, Calla Kinglit, native du Yukon, tisse des mélodies captivantes sur des textes hautement personnels, à la fois vibrants et authentiques. En 2018, elle présenta son premier album, intitulé « Dreamer’s Sea ». Chaque chanson représente un chapitre de ses voyages, alors qu’elle travaillait en recherche dans le bassin du Congo, au Cameroun, qu’elle évitait les glissements de terrain dans les Himalayas ou qu’elle explorait les vastes et grandioses contrées sauvages de son propre patelin au Yukon. Qu’elle exprime ses sentiments profonds ou qu’elle raconte une de ses expéditions, chaque élément s’imbrique dans ce tout qu’est la quête spirituelle de Calla.

Elle avoue que le fait d’écrire et de chanter ses chansons peut parfois lui sembler une activité un peu égocentrique. C’est pourquoi elle a toujours trouvé important de continuer de s’engager dans d’autres domaines. Récemment, elle a travaillé comme analyste politique pour étudier les changements de perspective. « Le travail quotidien me permet de revenir à la musique avec une attitude plus relaxe et amusante, confie Calla. Ça fait baisser le stress, ça me ressource et ça me pousse à prendre plus de risques musicalement. »

Toujours ouverte aux collaborations, Calla aime à échanger à propos de l’industrie musicale, à travailler avec d’autres musiciens, à écrire, enregistrer et élaborer des arrangements. Elle adore aussi expérimenter avec sa musique, superposer des pistes et introduire de nouvelles sonorités, comme en frappant une mandoline avec un marteau pour créer un nouveau type de percussion. Sur son album, elle fait appel à des instruments acoustiques et électroniques qui donnent une saveur unique, et dont le produit final peint un paysage musical électro-acoustique envoûtant.

Sa chanson « Wandering Man » nous parle de son alter ego. « Une personne indépendante qui trouve réconfort dans la nature sauvage canadienne, qui couvre de grandes distances à pied, raconte Calla. Je l’ai toujours imaginée dans une bonne paire de bottes. » Et Calla pense que les bottes Blundstone sont exactement le type de solides chaussures de cuir que porterait cette personne. Elle a hâte de parcourir les contrées du Yukon dans ses Blundstone, en fredonnant ses nouvelles chansons — qui en vanteront peut-être le confort !

Écoutez la contribution de Calla Kinglit au Palmarès Blundstone Volume III, intitulée « Dreamer’s Sea » et, pour quelques minutes, vous serez subjugués par son jeu de guitare délicat et sa voix apaisante.

Recent Posts

Leave a Comment

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search