Kellie Loder : un modèle de détermination.

 In Ambassadors, Everywhere Life Takes Me, How to Wear, Life is a Boot, Word of Foot

Avec une volonté de fer et une passion contagieuse, Kelly Loder fonce en avant, portée par des musiques d’une qualité et d’une inventivité extraordinaires.

On décèle peut-être là l’influence du sport — le hockey a joué un rôle important dans la vie de Loder, qui a fait partie de l’équipe de Terre-Neuve pendant plusieurs années — avec le résultat que, quand elle et son groupe se donnent un but, ils conjuguent tous leurs efforts pour y arriver.

« J’ai toujours eu comme leitmotiv que, si quelque chose tarde à se passer, il n’en tient qu’à moi de le réaliser », de dire Kelly Loder. Et cette notion a certainement porté fruit.

En septembre, Loder a joué en première partie de Melissa Etheridge lors d’un concert sous la Iceberg Alley Performance Tent à St. John’s, Terre-Neuve-et-Labrador, après avoir tenté pendant plusieurs années d’y être invitée. « Cette fois, ils ont jugé que la combinaison serait idéale, alors ils m’ont demandé de faire sa première partie, se souvient Kelly. Ce fut fantastique — absolument incroyable. J’en rêve encore. C’était fabuleux. »

Une conversation accidentelle a été à l’origine du single Fearless, une création de Loder et de son collaborateur de longue date Daniel Adams, composée spécifiquement pour la bande-annonce de la production Superpower Dogs présentée sur IMAX. Mais Kelly savait que la pièce pourrait avoir une vie propre : « Dès que nous l’avons écrite, j’ai pensé que ce serait une chanson-thème idéale pour Équipe Canada.

Je me suis dit : “Je rêve peut-être en couleurs mais je dois l’envoyer à quiconque choisit la musique pour les Jeux Olympiques. Je pense que c’est en plein la chanson qu’il faut.” » Éventuellement, grâce à sa ténacité et à un réseau de contacts, la chanson a été utilisée par la CBC pour conclure la vidéo de la cérémonie de clôture des Jeux. 

La chanson Fearless est typique de l’univers dans lequel évolue Kellie Loder — des paroles accessibles et une mélodie simple, formant un tout dépouillé, puis enjolivé de subtiles nappes de son. Dès le départ, la profondeur de la production était présente, incluant l’instrumentation et les harmonies vocales. 

« Quand j’écris une chanson, j’entends déjà le produit final, d’expliquer Kelly. Même quand je joue en solo, j’entends tout dans ma tête. »

La chanson s’est frayé un chemin jusque sur le Palmarès Blundstone Volume V — mais ça aurait bien pu ne pas se passer. Les artistes ont été victimes d’un barrage de pourriels ces derniers temps et, quand le message de Blundstone a été envoyé, il ne s’est pas rendu à la boîte de réception de Kelly. Ce n’est qu’après plusieurs autres messages et une intervention de Daniel Adams qu’elle a pu enfin le lire et y répondre avant la date limite. « Je me suis dit “Wow ! Ça m’arrive réellement !” ». Kelly est très heureuse à l’idée que sa création va rejoindre un public à l’échelle nationale — et de voir son groupe maintenant chaussé d’impressionnantes nouvelles bottes !

Pendant qu’elle peaufine un nouvel album, enregistrant les pistes de plusieurs chansons tirées de leur spectacle actuel, Kelly a hâte de se retrouver sur scène. 

« J’étais vraiment contente de notre prestation en première partie de Melissa Etheridge, tant pour moi-même que pour le groupe. Et les gens ont beaucoup aimé. On a gagné plusieurs nouveaux fans ce soir-là. Après le spectacle, il y avait beaucoup d’émotion dans l’air. On s’est tous dit “Il faut qu’on recommence ! On reprend la route !” »

Avec tout le dynamisme et la passion qui les habitent, Kelly et son groupe vont sûrement trouver le moyen de réaliser cette tournée, d’une façon ou d’une autre. 

Recent Posts

Leave a Comment

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search