Partner : dans leur zone de confort

 In Life is a Boot, Word of Foot

Elles le résument très bien sur leur site Web :

Partner est le résultat tout naturel de l’association humaine et musicale entre deux « meilleures amies », Josée Caron et Lucy Niles. Fruit d’une amitié bizarre et fortuite, Partner exploite avec aplomb la puissance illimitée du rock pour explorer une variété de sujets à la fois personnels et étrangement universels. Partner n’entre dans aucune catégorie et se joue des stéréotypes : c’est une explosion de musique, c’est un journal intime… et c’est 100 % « queer ». Partner aborde avec audace et perspicacité les thèmes de l’intimité, de l’amitié, de la sexualité — tout ça emballé dans une enveloppe rock’n’roll irrésistible.

Des solos endiablés, des accords déjantés, des mélodies accrocheuses, des histoires réalistes, et une touche d’humour qui vient désamorcer le tout.

Originaires de deux petites villes des Maritimes, Josée (guitare solo et voix — vient de Summerside, Î.-P.É.) et Lucy (guitare accord et choeurs ­— est née à Goose Bay, Labrador) se sont rencontrées à l’université Mount Allison, à Sackville au Nouveau-Brunswick.

Une des premières chansons qu’elles ont composées et interprétées ensemble sous le nom Partner, « The ‘Ellen’ Page », est un salut humoristique et un peu taquin à la comédienne Ellen Page, après qu’elle eût fait son « coming out ». La vidéo exubérante de la chanson est devenue virale sur les réseaux sociaux. On y voit des scènes du film « The Tracey Fragments », sorti en 2007, où Ellen Page danse de façon frénétique ; les images sont montées de telle façon qu’elle semble danser sur la musique de Partner. (Ellen Page elle-même a affiché des liens vers la vidéo sur ses pages Twitter et Facebook)

Les chansons du groupe sont tour à tour loufoques, amusantes, entraînantes et joyeuses, tout en contenant des observations sociales subtiles.

Une autre chanson grunge révélant leur côté humain via l’humour a été un point tournant pour le groupe, nous a dit Josée. « Quand on a écrit la chanson “Gross Secret” (Secret dégueu), nous avons réalisé qu’on pouvait écrire à propos de n’importe quoi. Les choses ont commencé à bouger à partir de ce moment-là. »

(Secret dégueu ? Lucy en a révélé l’origine à Chris DeVille de Stereogum : « Imagine-toi ceci : tes lunettes de soleil sont tombées dans un bol de toilette rempli de l’urine de quelqu’un d’autre. Tu as le choix — les rincer et passer à autre chose ou les laisser là. J’ai opté pour la première solution et c’est devenu mon secret dégueu.  C’est la chanson qui a tout déclenché. Alors appréciez-la pour ce qu’elle est : une célébration du côté dégueu en chacun de nous. »)

« On est toujours en train de déconner, mais je pense qu’on s’est amélioré quand on a réalisé qu’on pouvait parler de choses sérieuses, mais sans se prendre au sérieux », a confié Lucy à Chris DeVille.

« Je savais qu’on pouvait se laisser aller et dire tout ce qui nous passait par la tête. » de renchérir Josée.

Les deux sont partenaires dans le groupe, mais « juste » meilleures amies dans la vie. « Une bonne partie de notre inspiration vient de nos expériences communes, poursuit Josée. Lucy et moi pouvons parler pendant des heures, et quand ça arrive, on trouve habituellement un bon filon pour une chanson. C’est bon de prendre un détail familier puis de le transposer dans un autre contexte et voir la magie opérer. »

Et, bien que vous pourrez les voir danser en chaussettes dans la vidéo de « Comfort Zone » — plus souvent qu’autrement, elles se pavanent dans leur Blundstone. « Les Blundstone sont polyvalentes, robustes et parfaites pour toutes les occasions, comme notre musique, raconte Josée.  Elles sont si populaires dans notre patelin que, parfois, il faut être prudent quand on va dans une fête. Des montagnes de Blundstone se retrouvent à la porte et quelqu’un peut très bien partir avec les vôtres. Il n’est pas rare qu’on se réunisse le matin pour figurer qui est parti avec quelles bottes. »

Josée rêve de partir à l’aventure dans ses Blundstone avec sa copine dans le Nord de la province de Québec. « Elle connaît 26 sortes de plantes qui sont comestibles et comment monter une tente en cinq minutes. J’emmènerais le reste du groupe avec nous parce que je sais qu’ils ont aussi leurs Blundstone. » (Le groupe se compose de Josée, Lucy, le bassiste Kevin Brasier, le guitariste Daniel Legere et le batteur Brendan Allison.)

Les journalistes de l’industrie de la musique ont inclus Partner dans leurs listes de groupes « à surveiller » ou de groupes « prometteurs », et le journal Globe and Mail l’a qualifié de « meilleure nouveau groupe au Canada ». Le groupe espère rester fidèle à sa vision première, tout en continuant de s’amuser au max. « Nous voulions être certains que personne n’attribue notre succès à qui que ce soit d’autre que nous. L’industrie de la musique est encore l’apanage des hommes, alors nous tenions à éviter toute confusion à propos de qui est aux commandes. C’est nous. »

Ils donneraient le même conseil aux autres artistes qui commencent dans le métier. « Suivez votre instinct. Cultivez vos ressources intérieures, ne comptez que sur vous-mêmes. Ne laissez personne vous dire quoi faire. Réfléchissez bien avant d’agir puis tirez vos propres conclusions. Votre coeur sait ce qui est bon pour vous ».

Écoutez Partner en accédant au Palmarès Blundstone 2017 !

Recent Posts

Leave a Comment

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search