Sorrey: En Parfait Équilibre

 In Everywhere Life Takes Me, Life is a Boot, Word of Foot

Emilee Sorrey nous dit qu’elle a une connexion spéciale avec Blundstone — basée sur l’authenticité, l’esprit d’aventure et le besoin de vivre une vie la plus confortable possible. Pour faire les choses qui lui tentent, avec un maximum de style et liberté. Cette approche équilibrée l’a aidée à faire sa place dans le paysage musical canadien, tout en s’occupant de sa maison à l’Île-du-Prince-Édouard et en faisant carrière, toujours aussi passionnément, dans divers domaines.

Emilee est partie du Cap Breton pour aller étudier à l’université de l’Île-du-Prince-Édouard, où elle a complété un baccalauréat en sciences, avec majeure en Alimentation et nutrition. Elle a aussi obtenu un grade d’associé en gestion marketing et publicitaire au collège Holland. Pendant tout ce temps, elle a continué de travailler sa musique.

Pendant un certain temps, elle a fait partie d’un groupe pop appelé Colour Code, qui a été consacré Nouvel artiste de l’année au gala de musique de l’Île-du-Prince-Édouard en 2014. Quand ce groupe s’est dissous, Emilee y a vu l’occasion de travailler en solo, sur des pièces qu’elle rêvait de faire avec des sonorités différentes.

« J’ai commencé par créer des pistes de base sur GarageBand puis je les ai raccordées ensemble sous forme de mp3, que je branchais ensuite dans le système des salles où je jouais, dit-elle. Je chantais et je jouais de la guitare par-dessus ».

Une fois prête pour enregistrer en studio, elle prévoyait faire un album solo. Cependant, même si Charlottetown est une petite ville, elle regorge de talent. Elle a d’abord commencé à travailler ses chansons avec Colin Buchanan du groupe Paper Lions, qui se mit à ajouter des éléments en utilisant les pistes de base initiales. « Puis tout s’est fait sans même y penser : d’autres musiciens sont venus se greffer et jouer sur mes pistes, raconte-t-elle. Ça s’est fait de façon très organique. À la fin de l’été, on avait un groupe et on présentait des spectacles. »

« Les choses sont devenues vraiment intéressantes quand j’ai commencé à jouer avec le groupe. De passer d’artiste solo à un groupe m’a permis d’effacer plusieurs réservations que j’avais à propos de ma musique — ça m’a procuré une forme de sécurité ».

Emilee Sorrey, artiste solo, s’est transformée en Sorrey, le groupe, qui inclut Buchanan, Andrew Murray (guitare), Thayne Campbell (claviers) et Matt Bridges (batterie). L’intégration au groupe a aussi permis d’atténuer la pression d’avoir uniquement son nom sur l’affiche. « En tant qu’artiste, quand vous vous produisez sous votre propre nom, on a tendance à vous coller une étiquette », note-t-elle.

Le microalbum « Thick As Thieves » a été sélectionné pour plusieurs prix et s’est mérité les éloges des critiques d’un bout à l’autre du pays. Slow Chunk, la chanson apparaissant sur le Palmarès Blundstone 2017, est la plus récente production de Sorrey, qui travaille déjà sur ses prochaines chansons.

Emilee avoue que le soutien et l’enthousiasme de ses collègues du groupe, plus expérimentés, l’ont surprise, tout en optimisant sa confiance. « Ça m’a époustouflée, parce que j’aurais eu trop peur de leur demander. Je les admire tellement, dit-t-elle. Ça m’a fait réaliser qu’on ne devrait avoir peur de personne dans le monde de la musique. Ils deviendront probablement vos amis ou même des membres de votre groupe, éventuellement ».

Comme le groupe est composé d’artistes impliqués dans divers projets musicaux, il a été difficile d’organiser des tournées en dehors de l’île. De plus, la situation géographique de l’Île-du-Prince-Édouard rend les voyages très coûteux. Heureusement, la scène musicale est très effervescente sur l’île, et le groupe peut très bien y vivre de son art. On pourrait même aller jusqu’à dire « confortablement », grâce aux bottes à enfiler préférées de tout le monde.

« Plusieurs des membres du groupe sont devenus de véritables représentants de Blundstone au cours des années. De façon non officielle, ça semble être la botte “officielle” des musiciens. Je pense que c’est parce qu’elles sont si confortables et faciles à utiliser, tout en ayant un look qui en fait le choix idéal, en toute occasion. Les musiciens ont besoin d’équipements qui vont durer pendant des années, et les Blundstone leur fournissent toute la fiabilité voulue ».

Tout en poursuivant son chemin dans l’univers de la musique, Emilee se passionne aussi pour sa carrière dans le développement, le marketing et la rédaction pour tout ce qui touche l’alimentation.

« Ma vie au quotidien est très différente de mes soirées et mes week-ends, indique-t-elle. Les autres membres du groupe ont la chance d’être des musiciens à plein temps : ils jouent, accompagnent, produisent et enseignent la musique au collège local. Mon menu composé de musique, d’affaires et d’alimentation me convient parfaitement. C’est là que je trouve mon équilibre ».

Cet équilibre rend les choses intéressantes, tandis que la musique lui permet de visiter des endroits et vivre des expériences que peu de gens connaissent. « Le simple fait de sortir des chansons qui plaisent à de purs étrangers — pas parce qu’ils sont des amis ou des personnes qui travaillent avec votre mère — est un phénomène qui m’étonne toujours, poursuit-elle. C’est fascinant de jouer dans d’autres villes, devant des gens qui viennent parce qu’ils ont entendu votre musique dans leur voiture ».

Il peut être intimidant de s’ouvrir et de s’afficher ainsi, mais elle conseille aux jeunes artistes de risquer. « N’hésitez pas à produire et à offrir votre matériel, peu importe les imperfections que vous pouvez y trouver. Surtout la première fois. Faites face aux défis, aux refus et aux revers. Le fait de passer à travers ces obstacles lors de vos premières tentatives vous rapproche de votre but et vous fournit des occasions d’apprendre qui vous serviront plus tard. Il est toujours utile de parler à quelqu’un à qui vous faites confiance et qui a de l’expérience dans l’industrie, mais assurez-vous de faire le plus de travail de base possible par vous-même. Apprenez les opérations fondamentales que comporte le lancement d’une oeuvre ».

Emilee a l’intention d’écrire des chansons plus positives, plus tournées vers l’avenir pour son prochain album. « Je pense aux relations pendant toute la journée, les bonnes comme les mauvaises, alors c’est de là que je tire mon inspiration pour la musique. Ceci dit, j’essaie de me concentrer — musicalement et autrement — sur les bons côtés ». Surveillez l’arrivée du prochain album. Entre-temps, écoutez « Slow Chunk ».

Écoutez Sorrey en accédant au Palmarès Blundstone 2017 !

Recommended Posts

Leave a Comment

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search