Sweet Alibi : amour et tristesse font partie de la vie

 In Ambassadors, Everywhere Life Takes Me, How to Wear, Life is a Boot

Abordant des sujets essentiels comme l’amour, la perte, la dépendance et la santé mentale, les chansons intenses à trois harmonies de Sweet Alibi sont inoubliables. Issu de Winnipeg, au Manitoba, Sweet Alibi réunit les voix distinctes mais parfaitement complémentaires de Amber Nielsen, Michelle Anderson et Jessica Rae Ayre, secondées par Alasdair Dunlop à la basse et Sandy Fernandez à la batterie. Voté meilleur groupe « roots » à l’événement Western Canadian Music Awards, leur musique s’est attirée des louanges aux niveaux national et international.

Tom Power de CBC Radio 2 les décrit ainsi : « Si Mumford and Sons et les Supremes avaient eu un enfant, ils l’auraient appelé Sweet Alibi. » Un bel éloge pour ces artistes folk-pop.

Ils racontent que leur nom, Sweet Alibi, a été trouvé en feuilletant un dictionnaire. « On savait déjà qu’on voulait quelque chose autour du mot “sweet” (sucré), alors on s’est mis à le combiner avec divers autres mots. On s’est arrêtées à la lettre A. » Michelle et Amber se sont rencontrées quand Jessica leur a proposé de se réunir pour faire de la musique ensemble. Ce qui donna naissance à une chanson originale qui apparaît sur leur premier album. Ainsi s’est joué leur destin.

Elles tirent leur inspiration des choses de la vie, incluant même une tragédie familiale. Une chanson de leur plus récent album — Walking in the Dark — a été écrite par Amber après le décès de sa mère. Le fait de partager de tels moments difficiles à travers leurs chansons les rapproche de leurs fans. « Quand on joue cette chanson, il y a toujours quelqu’un dans la salle qui vient nous remercier. On espère que notre musique aidera les gens à passer à travers leurs épreuves. »

Le groupe était enchanté à l’idée de porter leurs nouvelles bottes Blundstone. « C’est ma première paire, nous a dit Michelle. Et je les adore ! » La bassiste Alasdair chausse des Blundstone depuis plus de cinq ans et elle avait très hâte d’en enfiler une nouvelle paire. Dans l’espoir de repartir à l’aventure dans un avenir rapproché, Sweet Alibi nous a parlé de leur amour pour l’exploration et les randonnées. « Elles pourraient même se retrouver à marcher dans de vieux châteaux ! »

Leur contribution au Palmarès Blundstone Volume 4 est la chanson « Confetti », conçue il y a quelques années par Jessica alors qu’elle écoutait la radio de la CBC. Entre des chansons, l’animateur Rich Terfry racontait l’histoire d’une Australienne qui avait découpé des billets totalisant plus d’un million de dollars — des économies de toute une vie — tout juste avant son décès. Ces parcelles de billets furent retrouvées cousues à son lit dans sa maison de retraite. « Je me suis tournée vers mon amie et j’ai dit : c’est comme des confettis fabriqués avec de l’argent », s’est souvenue Jessica. Des confettis pour des funérailles.

Trois ans plus tard, quand la grand-mère de Jessica reçut un diagnostic de cancer, il y eut des problèmes au niveau de la famille et à propos de son testament. Ce qui rappela à Jessica l’histoire de l’Australienne et, en voyant les choses tourner au vinaigre quand la mort frappe et qu’on parle d’argent, « la chanson s’est comme écrite d’elle-même. »

Leur quatrième album studio sortira bientôt, mais en attendant faites-vous plaisir : écoutez leur vibrante chanson « Confetti », sur le Palmarès Blundstone Volume 4 !

Recent Posts

Leave a Comment

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search